À L’ABORDAGE ! UN PROJET D’INCLUSION ET DE REMOBILISATION PROFESSIONNELLE SUR LE TERRITOIRE DE LORIENT

À L’ABORDAGE ! UN PROJET D’INCLUSION ET DE REMOBILISATION PROFESSIONNELLE SUR LE TERRITOIRE DE LORIENT

  1. Accueil
  2. /
  3. Author: assodefis

FOCUS

••••••••••••••••••

À L’ABORDAGE ! UN PROJET D’INCLUSION ET DE REMOBILISATION PROFESSIONNELLE SUR LE TERRITOIRE DE LORIENT

••••••••••••••••••

Une initiative collective inédite, portée par les acteurs de l’insertion professionnelle, de l’emploi et de la formation à l’échelle de la communauté d’agglomération de Lorient et à destination des habitants des Quartiers Prioritaires du territoire. Il s’agit d’une démarche pro-active d’insertion professionnelle mobilisant l’ensemble des acteurs de droit commun et le monde de l’entreprise, qui s’adresse aux habitants de plus de 16 ans désireux de travailler et de trouver un emploi sur le secteur.

À l’abordage, un projet à 3 dimensions qui repose sur un partenariat solide

••••••••••••••••••

À l’abordage est un projet expérimental engagé sur 2 ans et financé dans la cadre du « 100% inclusion » par le PIC (Plan d’Investissement dans les Compétences) mis en œuvre par le gouvernement en 2021. Une coopération volontarisme, engagée et portée par un consortium associatif local. Celui-ci est composé par le chef de file de l’organisation, Optim’ism, ainsi que de ses partenaires coordonnateurs et opérateurs du projet : EPI 56, Défis, la Mission Locale du Pays de Lorient, l’AFPA Lorient, Agora Services, la FACE Morbihan, la Sauvegarde 56 et bien d’autres encore.

« Redonnons du goût au travail » : une dynamique de projet inédite et innovante

••••••••••••••••••

À l’abordage, c’est en premier lieu une action de proximité par la constitution d’une équipe mobile chargée d’aller vers les publics concernés et les plus éloignés de l’emploi dans les quartiers prioritaires de Lorient, Lanester, et Hennebont. Ce sont 4 intervenants qualifiés et formés, « révélateurs de talents », à la recherche de compétences mobilisables : 2 professionnels de la Mission Locale du Pays de Lorient et 2 professionnels de la Sauvegarde 56, issus du secteur de la prévention spécialisée, expérimentés dans le travail de rue. L’objectif est de repérer et évaluer les besoins, mais aussi de recueillir les demandes et les attentes des résidents en s’appuyant sur des rencontres individuelles ainsi qu’à l’occasion d’activités ou d’animation de quartiers et au travers des réseaux sociaux.

Le projet se fait dans une démarche d’accompagnement et de médiation-emploi pour faire naître des vocations et faire connaître le monde des entreprises : leur réalité, leurs besoins, mais aussi leur attractivité.

Nous souhaitons faire émerger chez les habitants, leurs aspirations, leurs intuitions, leurs envies et leurs potentiels d’employabilité. En effet, constituer son propre réseau professionnel, c’est pouvoir agir sur son environnement dans une démarche d’accès à l’emploi et à la formation, plus encore après une période de crise sanitaire qui aura fortement dégradé la situation des personnes les plus précaires.

L’Embarcadère

À l’abordage, c’est aussi la création d’un lieu convivial, l’Embarcadère. Situé en proximité du centre- ville, à l’entrée du Port de Lorient, l’Embarcadère est un espace de rencontres, de mise en projet et de mise en perspectives professionnelles qui s’appuie sur une activité snack-bar. Ce nouveau lieu propose un espace numérique, des ateliers, une offre d’évènements culturels, ainsi que des phases d’expérimentation et d’immersion de travail.

L’Embarcadère est un espace ressources, de mixité sociale, d’informations partagées et d’accompagnement individualisé, qui permet de consolider et de constituer pour chaque personne un réseau indispensable à toute perspective d’insertion professionnelle. Un cadre bienveillant pour une mise en action rapide et progressive, adaptée, personnalisée. C’est pour les personnes, une façon de sortir de l’isolement social, de reprendre confiance en soi et aux autres. Ici, il s’agit de susciter la motivation, de mobiliser les énergies avec l’appui de professionnels sur site.

Avec près de 210 000 habitants, Lorient Agglomération constitue la 3ème aire urbaine de Bretagne. Elle intègre plusieurs Quartiers Prioritaires de la Ville (QPV) réparties sur les communes de Lorient, Lanester et Hennebont, qui représentent près de 10 000 habitants. Le faible taux d’emplois repérés dans ces quartiers, déjà marqués par la pauvreté, s’est fortement dégradé suite au COVID.

La mobilisation, l’immersion et la capitalis’action. 

Cette fabrique de la remobilisation, c’est aussi une nouvelle façon d’aborder l’insertion professionnelle et l’accès à la formation pour les mettre en perspective.

Dans cette aventure collective, il s’agit pour les professionnels d’entrevoir de nouvelles façons d’intervenir et de moderniser nos modes d’interventions traditionnels « souvent trop institutionnels, trop cloisonnés, trop morcelés… ».

Il s’agit de transformer ensemble notre offre de service, pour une action plus efficiente, intégrant la participation active des habitants et l’ensemble des parties prenantes. À l’abordage s’inscrit donc dans une démarche coordonnée de Recherche et de Développement visant à repenser nos pratiques professionnelles, en impliquant les habitants dans l’évaluation de leur projet et du dispositif lui-même, tout en mobilisant, à la source, les entreprises locales porteuses d’emplois. « Penser et repenser demain » les solidarités, mais aussi les systèmes d’entre-aide dans une logique de décloisonnement et d’unification des dispositifs, tout en resituant les personnes au centre de leur projet d’insertion sociale.

AUTRES FOCUS

À L’ABORDAGE ! UN PROJET D’INCLUSION ET DE REMOBILISATION PROFESSIONNELLE SUR LE TERRITOIRE DE LORIENT

À L’ABORDAGE ! UN PROJET D’INCLUSION ET DE REMOBILISATION PROFESSIONNELLE SUR LE TERRITOIRE DE LORIENT

Une initiative collective inédite, portée par les acteurs de l’insertion professionnelle, de l’emploi et de la formation à l’échelle de la communauté d’agglomération de Lorient et à destination des habitants des Quartiers Prioritaires du territoire. Il s’agit d’une démarche pro-active d’insertion professionnelle mobilisant l’ensemble des acteurs de droit commun et le monde de l’entreprise, qui s’adresse aux habitants de plus de 16 ans désireux de travailler et de trouver un emploi sur le secteur.

lire plus
SE SOIGNER LORSQUE L’ON VIT DANS LA RUE

SE SOIGNER LORSQUE L’ON VIT DANS LA RUE

Les personnes qui vivent dans la rue cumulent souvent les problèmes de santé. Les conditions de vie précaires, l’insalubrité, la grande pauvreté, l’usage de produit toxiques, l’insécurité ou encore le stress abiment lourdement et durablement leurs corps. Les hospitalisations sont nombreuses et répétées. Un retour à la rue, après une hospitalisation, ne ferait qu’aggraver une situation médicale déjà fortement dégradée.

lire plus
LE LITTORAL, UNE RESSOURCE ÉDUCATIVE PRIVILÉGIÉE

LE LITTORAL, UNE RESSOURCE ÉDUCATIVE PRIVILÉGIÉE

Le département du Morbihan bénéficie d’un environnement exceptionnel. Son littoral est source de beauté, de biodiversité, de plaisirs nautiques, de savoir-faire, d’emplois… Un trésor souvent mal connu des personnes accueillies dans nos services de protection de l’enfance. Le dispositif d’accueil des adolescents de la Sauvegarde 56 s’est saisi de cet atout territorial depuis quelques années et développe, au travers de l’activité de plongée, un outil éducatif multiforme.

lire plus

APPEL À BÉNÉVOLES • SOUTIEN SCOLAIRE ET PROTECTION DE L’ENFANCE À VANNES

APPEL À BÉNÉVOLES • SOUTIEN SCOLAIRE ET PROTECTION DE L’ENFANCE À VANNES

24 juin 2022

Voilà plus de 25 ans que le service d’Action Éducatif en Milieu Ouvert (AEMO) de Vannes accueille chaque année une vingtaine de bénévoles, chargés de l’accompagnement scolaire d’enfants et d’adolescents bénéficiant d’une mesure d’aide éducative. Une intervention individuelle auprès de certains jeunes mais aussi une véritable dynamique d’équipe pour ces bénévoles qui complètent l’action des éducateurs et des psychologues mobilisés dans le projet éducatif de l’enfant et le soutien à la parentalité ! Après deux années de crise sanitaire, le bénévolat est une action qui prend aujourd’hui tout son sens… Il s’agit d’une intervention adaptée pour lutter contre le décrochage scolaire, rappelée par Adrien Taquet dans la Stratégie Nationale de Prévention et de Protection de l’Enfance 2020-2022. Si vous avez des compétences en soutien scolaire ou en accompagnement pédagogique, que vous aimez travailler en équipe et que vous pouvez vous libérer 1 à 2 heures par semaines ainsi que 4 demi-journées par an, intégrez la Sauvegarde 56 en qualité de bénévole ! Contactez le service d’AEMO de Vannes au 02 97 46 11 22 ou par mail DMOdirection@sauvegarde56.org.

Lire la suite

LA SAUVEGARDE 56 AU SEIN DES TERRES DE NATAÉ, À PONT-SCORFF

LA SAUVEGARDE 56 AU SEIN DES TERRES DE NATAÉ, À PONT-SCORFF

22 juin 2022

Le 21 juin 2022, le parc animalier de Pont-Scorff a ouvert ses portes au public après plusieurs mois de travaux de réhabilitation et de transformation. « Les peuples celtes vénéraient différentes divinités souvent liées à la nature. Parmi elles, Nataé symbolisait le renouveau et la protection. C’est elle désormais qui veillera sur ce joyau naturel qu’est le domaine de Pont-Scorff. Un lieu où prime la protection des espèces les plus menacées et l’accueil des animaux sauvages en déshérence, pour une nouvelle épopée où la visite devient une expérience et le divertissement, un apprentissage » La Sauvegarde 56 et les Terres de Nataé travaillent main dans la main pour permettre à des personnes en grande difficulté psychique ou en exclusion sociale d’intégrer un atelier d’Adaptation à la Vie Active (AVA). Ces personnes en insertion professionnelle s’occupent de l’entretien des espaces verts du parc et sont accompagnées par le Dispositif d’Insertion Socioprofessionnelle de la Sauvegarde 56.

Lire la suite

CRÉATION D’UNE PLATEFORME SOCIALE ET MÉDICOSOCIALE RUE LÉVENANT, À AURAY

CRÉATION D’UNE PLATEFORME SOCIALE ET MÉDICOSOCIALE RUE LÉVENANT, À AURAY

16 juin 2022

Depuis le 15 juin 2022, l’ensemble du personnel du Dispositif Habitat Insertion Santé (DHIS) et du Dispositif Asile (DA) du territoire d’Auray est installé dans nos nouveaux locaux, au 5 rue du Lévenant. Dans le cadre de cet emménagement, les associations Douar Nevez (Centre de Soins, d’Accompagnement et de Prévention en Addictologie), Liberté Couleurs (Éducation à la santé) et le Centre d’Information du Droit des Femmes et de la Famille (CIDFF) rejoignent les professionnels de la Sauvegarde 56 pour occuper les bureaux du 1er et du 4ème étage. Cette plateforme sociale et médico-sociale favorise l’interconnaissance des professionnels, l’articulation des prestations, la continuité des parcours des personnes accompagnées, ainsi que l’accès aux droits, à la santé et au logement. Les autres activités d’Insertion Socioprofessionnelles restent implantées à la Ferme du Printemps.

Lire la suite

SE SOIGNER LORSQUE L’ON VIT DANS LA RUE

SE SOIGNER LORSQUE L’ON VIT DANS LA RUE

  1. Accueil
  2. /
  3. Author: assodefis

FOCUS

••••••••••••••••••

SE SOIGNER LORSQUE L’ON VIT DANS LA RUE

••••••••••••••••••

Les personnes qui vivent dans la rue cumulent souvent les problèmes de santé. Les conditions de vie précaires, l’insalubrité, la grande pauvreté, l’usage de produit toxiques, l’insécurité ou encore le stress abiment lourdement et durablement leurs corps. Les hospitalisations sont nombreuses et répétées. Un retour à la rue, après une hospitalisation, ne ferait qu’aggraver une situation médicale déjà fortement dégradée.

Des structures adaptées

••••••••••••••••••

Il existe aujourd’hui sur le territoire de Lorient des structures médico-sociales qui accueillent et hébergent des personnes en situation de détresse sociale et en grande précarité : les Lits Halte-Soin Santé (LHSS), ainsi que les Appartements de Coordination Thérapeutique (ACT).

Avec le concours financier et mutualisé des services de l’état, l’Agence Régionale de Santé (ARS) et la Direction de l’Emploi du Travail et des Solidarités (DETS), le site de Robelin à Lorient a pu être totalement restructuré avec la construction d’un établissement médico-social neuf. Il accueille aujourd’hui 12 places d’accueil d’urgence, 11 appartements rénovés pour l’accueil de familles en situation de grande précarité et désormais 10 Lits Haltes Soins Santé. Les Appartements de Coordination Thérapeutique sont eux, intégrés dans la cité.

« Dans la rue, j’avais mal partout »

••••••••••••••••••

Lorsque nous sommes à la rue, les processus de marginalisation s’accélèrent très rapidement. « Quand j’ai fait faillite, ma situation familiale et économique s’est vite dégradée. Sans logement, j’ai dormi dans ma voiture et très vite je me suis trouvé à la rue. J’ai connu le froid et la violence. J’avais mal partout, dans tout le corps. Ça bascule vite. Je pensais que j’allais m’en sortir tout seul, je n’ai pas osé reprendre contact avec ma famille à cause de la honte que je ressentais. Quand tu vis par terre, tu perds confiance… Il m’est arrivé de boire, je croyais que ça faisait du bien. Je me suis retrouvé plusieurs fois aux urgences. Je suis venu une fois à Robelin sur l’accueil d’urgence, puis aux Lits Halte Soins Santé », témoigne Pierre, 42 ans.

Lorient : une prise en charge médicale et un accompagnement social personnalisé destiné aux personnes sans domicile stable souffrant de pathologie.

Entretien avec Guillaume Renaud, Chef de service au Dispositif Habitat Insertion Santé de la Sauvegarde 56, à Lorient.

MONSIEUR RENAUD, QUE SONT LES LITS HALTES SOINS SANTÉ ?

Les lits Haltes Soins Santé sont des lieux qui permettent aux personnes sans domicile fixe, de prendre soin de leur santé et de bénéficier d’un accompagnement social pour éviter, si possible, un retour à la rue. Ils sont réservés à des personnes majeures dont la pathologie ou l’état de santé physique et psychologique ne nécessitent pas ou plus de prise en charge hospitalière. Il s’agit d’un lieu de répit mais aussi de ressource pour se refaire une santé et se remobiliser dans un projet d’insertion sociale.

COMMENT SONT ORGANISÉES CES PRISES EN CHARGE ?

La durée du séjour est de deux mois renouvelables, le temps de stabiliser la situation et de trouver une solution de logement durable à la sortie. Ce temps de pause est nécessaire pour consolider les soins reçus lors d’une hospitalisation. Il permet d’éviter une dégradation de l’état de santé en évitant des ruptures dans le suivi médical et de prévenir l’aggravation de pathologie bénignes qui ont été repérées. C’est l’occasion de faire un travail d’information et de mettre en place des actions d’éducation thérapeutiques. Ces deux mois nous permettent de faire une évaluation globale de la personne dans un cadre sécurisant, avec des règles de vie structurantes, tout en les impliquant dans leur projet de vie à venir.

Nous disposons d’une structure d’accueil collectif avec 10 chambres individuelles. Chaque personne bénéficie d’un projet personnalisé qui intègre un projet d’insertion dès leur sortie. Les repas sont pris en groupe et des animations sont proposées en interne de l’établissement et sur la ville. La vie de groupe et la proximité des intervenants permet de rompre l’isolement, de développer l’entre aide et la solidarité, ainsi que de se remobiliser dans la vie quotidienne.

Nous accueillons des personnes, sans ressources, souvent sans couverture sociale, avec un parcours de rue long.

QUI VIENT AUX LHSS ?

Majoritairement des hommes. Nous accueillons des personnes, sans ressources, souvent sans couverture sociale, avec un parcours de rue long. Les personnes présentent des pathologies traumatiques liées à des accidents, des addictions, des pathologies de santé mentale, des mauvais états de santé nutritionnel et dentaire…

Une équipe pluridisciplinaire

L’équipe professionnelle est composée d’un médecin généraliste, d’un infirmier, d’une assistante sociale, de 4 accompagnants éducatif et sociaux et de surveillants de nuit. Sous la responsabilité du médecin, des soins sont mis en place dès le début du séjour : un bilan de santé est effectué, des prescriptions de traitement et examens complémentaires peuvent être mises en place à l’issue des consultations médicales. Des soins infirmiers peuvent être mis en place par des cabinets extérieurs. Les personnes sont accompagnées dans la prise de traitement. Les soins dentaires sont proposés en partenariat avec la PASS dentaire. L’ensemble des soins est coordonné par l’infirmière. Avant la sortie de l’établissement, l’infirmière organise la suite du parcours de soin avec l’ensemble des partenaires du territoire dans le but d’éviter une rupture et une dégradation de l’état de santé et de la situation sociale de la personne.

ET APRÈS ?

Certaines personnes vont pouvoir intégrer des logement adaptés, accompagnés, en résidence sociale spécialisée comme des pensions de famille ou des résidences d’accueil. D’autres pourront intégrer un hébergement d’insertion en Centre d’Hébergement. Parfois, quand la situation le permet, certaines personnes peuvent bénéficier d’un logement autonome.

QUE SE PASSE-T-IL POUR LES PATHOLOGIES PLUS LOURDES ?

Les Appartements de Coordination Thérapeutique (ACT) de Lorient permettent de constituer un sas pour les malades chroniques dont les difficultés sociales et psychologiques entravent la continuité des soins. Ils permettent de coordonner l’accompagnement médical, social et psychologique de manière cohérente pour d’accéder plus tard à une solution de logement adaptée et durable. L’accès à un logement autonome constitue pour ces personnes un objectif essentiel mais cela suppose de sécuriser le parcours de soins.

Les ACT s’adressent à des personnes de plus de 18 ans, hommes et femmes, en situation de fragilité psychosociale et atteintes de pathologies chroniques (VIH, hépatites, cancers, diabète, maladies neurologiques évolutives …). Elles peuvent bénéficier d’un hébergement stable et d’un accompagnement social et médical durant 6 mois par une équipe pluridisciplinaire, ce qui les préparent à une autonomie.

AUTRES FOCUS

À L’ABORDAGE ! UN PROJET D’INCLUSION ET DE REMOBILISATION PROFESSIONNELLE SUR LE TERRITOIRE DE LORIENT

À L’ABORDAGE ! UN PROJET D’INCLUSION ET DE REMOBILISATION PROFESSIONNELLE SUR LE TERRITOIRE DE LORIENT

Une initiative collective inédite, portée par les acteurs de l’insertion professionnelle, de l’emploi et de la formation à l’échelle de la communauté d’agglomération de Lorient et à destination des habitants des Quartiers Prioritaires du territoire. Il s’agit d’une démarche pro-active d’insertion professionnelle mobilisant l’ensemble des acteurs de droit commun et le monde de l’entreprise, qui s’adresse aux habitants de plus de 16 ans désireux de travailler et de trouver un emploi sur le secteur.

lire plus
SE SOIGNER LORSQUE L’ON VIT DANS LA RUE

SE SOIGNER LORSQUE L’ON VIT DANS LA RUE

Les personnes qui vivent dans la rue cumulent souvent les problèmes de santé. Les conditions de vie précaires, l’insalubrité, la grande pauvreté, l’usage de produit toxiques, l’insécurité ou encore le stress abiment lourdement et durablement leurs corps. Les hospitalisations sont nombreuses et répétées. Un retour à la rue, après une hospitalisation, ne ferait qu’aggraver une situation médicale déjà fortement dégradée.

lire plus
LE LITTORAL, UNE RESSOURCE ÉDUCATIVE PRIVILÉGIÉE

LE LITTORAL, UNE RESSOURCE ÉDUCATIVE PRIVILÉGIÉE

Le département du Morbihan bénéficie d’un environnement exceptionnel. Son littoral est source de beauté, de biodiversité, de plaisirs nautiques, de savoir-faire, d’emplois… Un trésor souvent mal connu des personnes accueillies dans nos services de protection de l’enfance. Le dispositif d’accueil des adolescents de la Sauvegarde 56 s’est saisi de cet atout territorial depuis quelques années et développe, au travers de l’activité de plongée, un outil éducatif multiforme.

lire plus