L’ACCOMPAGNEMENT SOCIAL ET L’HABITAT

••••••••••••••••••

L’activité de la Sauvegarde 56 s’inscrit activement dans la politique du « Logement d’abord ». Elle est destinée à toutes les personnes mal-logées ou dépourvues de logement. L’objectif est de permettre aux personnes d’accéder à un logement autonome et pérenne, sans prérequis d’insertion, grâce à un accompagnement adapté à leurs besoins. Un premier accueil en situation d’urgence peut être proposé en hébergement regroupé. Les personnes ou les familles sont par la suite accueillies dans des logements individuels ou familiaux afin de favoriser leur pouvoir d’agir et leur insertion sociale. La santé est également prise en compte dans l’accompagnement des personnes en difficulté.

L’accueil et l’orientation

Le logement accompagné

L’accueil spécialisé

L’accueil et l’orientation

••••••••••••••••••

Le SIAO

Le Service Intégré d’Accueil et d’Orientation accueille les personnes qui, pour différentes raisons, se retrouvent sans solution de logement, en urgence ou à court terme. Nous évaluons avec elles leurs besoins et ressources afin de leur proposer l’orientation la plus adaptée.

L’hébergement accompagné

••••••••••••••••••

L’hébergement regroupé ou individuel

La Sauvegarde 56 met à disposition des solutions d’hébergement d’urgence sur orientation du Service Intégré d’Accueil et d’Orientation (SIAO). Construit sur un temps plus long, l’hébergement accompagné en Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale (CHRS) se fait de deux manières.

L’accueil des personnes victimes de violences

La Sauvegarde 56 accueille les personnes victimes de violences conjugales, intrafamiliales et sexuelles. Une grande majorité des concernés sont des femmes. L’accueil peut se faire de jour comme de nuit.

Le logement accompagné

••••••••••••••••••

Le service logement

La Sauvegarde 56 a développé une expertise dans l’accompagnement lié au logement. Elle met en œuvre différentes mesures répondant aux besoins spécifiques des personnes.

Les résidences sociales

La Sauvegarde 56 accueille, avec un accompagnement de proximité, les personnes souffrant de difficultés psychiques ou en grande vulnérabilité dans des logements pérennes et privatifs regroupés.

L’équipe mobile

L’équipe mobile va à la rencontre des personnes en situation de grande exclusion pour renouer les liens et favoriser le parcours de la rue au logement.

L’accueil spécialisé

••••••••••••••••••

LES LITS HALTE-SOIN SANTÉ ET LES APPARTEMENTS DE COORDINATION THÉRAPEUTIQUE

Les Lits Halte Soin Santé (LHSS) et les Appartements de Coordination Thérapeutiques (ACT) font partie des établissements médico-sociaux de la Sauvegarde 56. Elles concernent les personnes Sans Domicile Fixe (SDF) souffrant de problèmes de santé ne nécessitant pas une prise en charge hospitalière

ACTUALITÉS

CRÉATION D’UNE PLATEFORME SOCIALE ET MÉDICOSOCIALE RUE LÉVENANT, À AURAY

CRÉATION D’UNE PLATEFORME SOCIALE ET MÉDICOSOCIALE RUE LÉVENANT, À AURAY

16 juin 2022

Depuis le 15 juin 2022, l’ensemble du personnel du Dispositif Habitat Insertion Santé (DHIS) et du Dispositif Asile (DA) du territoire d’Auray est installé dans nos nouveaux locaux, au 5 rue du Lévenant. Dans le cadre de cet emménagement, les associations Douar Nevez (Centre de Soins, d’Accompagnement et de Prévention en Addictologie), Liberté Couleurs (Éducation à la santé) et le Centre d’Information du Droit des Femmes et de la Famille (CIDFF) rejoignent les professionnels de la Sauvegarde 56 pour occuper les bureaux du 1er et du 4ème étage. Cette plateforme sociale et médico-sociale favorise l’interconnaissance des professionnels, l’articulation des prestations, la continuité des parcours des personnes accompagnées, ainsi que l’accès aux droits, à la santé et au logement. Les autres activités d’Insertion Socioprofessionnelles restent implantées à la Ferme du Printemps.

Lire la suite

FOCUS

SE SOIGNER LORSQUE L’ON VIT DANS LA RUE

SE SOIGNER LORSQUE L’ON VIT DANS LA RUE

Les personnes qui vivent dans la rue cumulent souvent les problèmes de santé. Les conditions de vie précaires, l’insalubrité, la grande pauvreté, l’usage de produit toxiques, l’insécurité ou encore le stress abiment lourdement et durablement leurs corps. Les hospitalisations sont nombreuses et répétées. Un retour à la rue, après une hospitalisation, ne ferait qu’aggraver une situation médicale déjà fortement dégradée.